Comment le design participe à l'écologie

Comment le design participe à l'écologie

Actuellement, tous les secteurs d'activité travaillent pour réduire leur impact écologique. Ils souhaitent diminuer les pollutions engendrées par leurs activités qui sont amenées à durer. Le design est l'un des domaines qui ont une empreinte écologique et environnementale élevée. Mais le design peut-il participer à l'écologie ?

La réduction d'encre

On le sait tous : le secteur du design consomme une quantité importante d'encre. La production de cette matière contribue à la pollution au niveau planétaire. L'utilisation de certains types d'encres participe également à la mise en danger de l'environnement et de l'écologie. C'est la raison pour laquelle le design se réinvente afin d'agir de manière plus responsable et plus écologique.

Les observateurs ont annoncé que l'on peut réduire l'utilisation d'encre jusqu'à 35%. Si cela est ramené aux milliards d'impression par an, cela est un grand pas vers la sauvegarde de l'écologie. Les professionnels du secteur participent à l'écologie en recherchant les meilleures solutions pour réduire l'utilisation d'encre. Si toutes les agences de graphisme suivent cette tendance, elles vont vers une action écoconception qui est la bienvenue.

La réduction des substances néfastes

Le design contribue à l'amélioration de la qualité environnementale en diminuant le recours aux substances toxiques. Le domaine utilise beaucoup d'encres riches de composés volatiles et de substances dangereuses. Ces éléments se retrouvent dans les nappes phréatiques, ce qui met à mal le système écologique. L'enjeu se trouve dans la recherche de substances plus naturelles avec les mêmes efficacités que celles utilisées aujourd'hui.

Le recours aux polices de caractère éco friendly est de plus en plus à la mode dans le monde du design moderne. Depuis un certain temps, certains experts en la matière font des recherches pour trouver la police de caractère la plus écologique. Cette recherche est effectuée avec la quête du confort de lecture et de la performance des stratégies de design. Le résultat est pour le moment mitigé mais l'on s'attend à ce que cela s'améliore.

La réduction des substances néfastes n'est pas la seule tâche à laquelle s'attèlent les professionnels du design. Ils se penchent également sur un objectif précis : réduire la taille des polices pour réaliser des économies. Cela contribue à l'écologie grâce à la réduction de l'utilisation d'encre et de substances toxiques.

Le design écologique

Le concept de design écologique a le vent en poupe à l'heure où les problèmes écologiques sont nombreux et inquiétants. Certains créateurs n'hésitent plus à utiliser des objets écologiques connus comme le bambou. C'est une plante écologique qui rejette 30% d'oxygène de plus que les autres arbres. Il atteint sa maturité à un âge assez avancé (3 ans).

Les utilisateurs de ce type de matière s'inscrivent dans une démarche environnementale très appréciée. Ils s'inscrivent dans une optique de développement durable qui va faire durer le métier du design. Ils font du bambou l'élément central du design : écriture, accessoire, etc.

C'est ainsi que bon nombre de professionnels soucieux de l'écologie font appel à ces artisans qui sont aussi bien des organisateurs d'événements que des designers confirmés. Comme tous les métiers, le design se doit de se réinventer.

Articles